Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Sep

Herboriste au 21ème siècle

Publié par trucs, astuces et conseils de madalen35  - Catégories :  #nature

Herboriste au 21ème siècle

L'herboriste est un métier perdu en France depuis que le Régime de Vichy a eu l'idée de le supprimer en 1941.

Métier très ancien, l'herboriste a eu sa première reconnaissance en 1312. Pourtant, bien avant et dans toutes les civilisations, l'Homme s'est servi des plantes pour se soigner ou pour abréger des souffrances.

Autrefois les plantes étaient utilisées pour faire disparaitre un concurrent, un vassal entreprenant ou même un souverain gênant. Pour cette délicate action, on avait recours à l'herboriste qui préparait un mélange de plantes de son cru, qui ne laissait pas de traces.

Les Borgia en Italie étaient devenus Maitre dans les maniements des herbes aussi bien que dans celui de l'épée ou de la diplomatie.

Heureusement, l'herboriste ne se cantonne pas à empoisonner les gens !! 

Son savoir lui permet de soigner du plus simple maux au plus difficile à diagnostiquer. Il connait les plantes, sait les associer et donner la bonne posologie pour soulager les douleurs ou les maux au quotidien. 

 

Le métier d'herboriste n'est plus officiel en France ; certains pays européens pourtant proposent ce diplôme comme la Belgique. 

Il est donc possible d'aller dans ce pays francophonne pour apprendre le métier, avoir un diplôme officiel et ensuite s'installer dans notre pays. Le Canada possède également des écoles et dispense des cours pour tous ceux qui voudraient exercer ce métier. 

Des diplômes canadiens auraient été validés par le Ministère de la Santé Français ; tout n'est donc pas perdu !

Même s'il n'est pas officiellement désigné en tant que tel, l'herboriste existe sous une forme plus moderne. 

Le pharmacien a suivi des cours de spécialisation pour reconnaitre les plantes dites médicinales en dehors des 193 plantes officielles reconnues. On peut donc trouver dans certaines pharmacies, certaines plantes qui ont le pouvoir de soulager les maux les plus connus. Le pharmacien donne le conseil, la posologie et peut même mélanger les plantes pour faire des infusions ou des décoctions. 

Depuis quelques années, on trouve néanmoins quelques écoles qui préparent à un certificat d'herboriste. 

Ces écoles* dispensent des cours très sérieux, ce qui permet ensuite d'excercer ce métier si valorisant. 

 

La phytothérapie est un dérivé de l'herboristerie puisqu'elle utilise les plantes sauf que celles-ci sont broyées et présentées en gélules ou en préparations liquides. 

Cette technique s'est développée depuis quelques années avec le renouveau naturel et l'engouement du bio et du naturel. 

Certains industriels ont profité de cette opportunité et ont proposé au grand public des remèdes plus ou moins efficaces à base de plantes. La phytothérapie s'est alors développée très rapidement dans les rayons des grandes surfaces, des officines de pharmacie ou de parapharmacie ; de nombreux sites ont été créés sur le net pour proposer à une clientèle chaque jour plus importante des remèdes appelés "compléments alimentaires" à base de plantes. 

En regardant sur les étiquettes des emballages, on peut voir que dans la composition de ces compléments, la part des plantes est parfois très minime. 

Alors que nous fait-on avaler ? 

Pas grand chose en réalité ! la part de la plante est souvent très minime, des aditifs donnent du volume et la gélule est souvent faite avec un dérivé de cellulose*². 

 

 

Il serait tellement plus naturel de prendre ces mêmes plantes en décoction ou en infusion ! Mais la facilité ....

Et qu'est ce qui nous garantie que ces plantes sont vraiment ce qu'elles disent être ? Qu'est ce qui nous prouve que nous avalons bien ce qui est écrit sur l'étiquette ? 

Mais ceci est un autre débat. 

 

*  Des CFPPA proposent un enseignement des techniques de production (reconnaissance, cueillette, culture, transformation) des plantes aromatiques et médicinales (CFPPA de Die, Nyons, Montmorot, Marmilhat). 
Le CFPPA de Nyons délivre un Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole - BPREA - spécifique aux P.A.M. 

Les principales écoles sont l’A.R.H. (75) ; l’École des plantes (75), l’ELPM (69), l’IMDERPLAM (34) et CAP SANTE (29) 

 

 

*²  L'hydroxypropyl méthyl cellulose est un polymère obtenu par traitement de matériel végétal fibreux, de pulpe de bois ou de cellulose avec du chlorure de méthyle et de l'oxyde de propylène en milieu alcalin 

Commenter cet article

zelectron 10/09/2014 17:44

pratiquement tous les pays qui nous entourent ont des herboristes diplômés d’État !
La honte n'étouffe pas les élus de la ripoublique française à ce propos !

Archives

À propos

Mon carnet de voyage, mon livre de tricot ou de crochet, mes coups de coeur ou mes coups de gueule.. Tout est ici ! J'oubliais !! mes astuces aussi pour faciliter le ménage, le jardinage, le bricolage... Une page de Vie en fait !! Bonne lecture et Merci pour votre visite.